Salta navigazione.
50 ans SUSLLF
Società Universitaria per gli Studi
di Lingua e Letteratura Francese

Comunicazioni SUSLLF

Lutto nella Francesistica

Annunciamo il decesso di Annarosa Poli, professore emerito di Letteratura francese dell’Università di Verona.

Viene a mancare una grande e generosa personalità di docente e di studiosa, nota a livello internazionale soprattutto per le sue ricerche e i suoi scritti su George Sand.

Alla famiglia, ai suoi allievi, ai suoi numerosi e fedeli amici vanno le condoglianze e il riconoscente ricordo della SUSLLF.

COMUNICATO CONGIUNTO SULLA QUESTIONE “ACCERTAMENTO LIVELLO B2”

I sottoscritti docenti di lingue europee, componenti del Comitato tecnico-scientifico nominato dal Ministero per la preparazione dei programmi e delle prove concorsuali per la secondaria di I e II grado, esprimono la loro preoccupazione in merito alla procedura di accertamento delle competenze linguistiche dei docenti delle discipline non linguistiche prevista da questo concorso. L'accertamento della competenza linguistico-comunicativa di "almeno livello B2" non può infatti essere limitato ad alcuni quesiti di argomento disciplinare, siano essi quesiti “aperti” o, ancor meno, a “scelta multipla”. La padronanza linguistico-comunicativa in una lingua richiede infatti una competenza complessa, comprensiva delle abilità di interazione ed espressione orale, che riguarda la lingua comune e non solo quella disciplinare. Si richiede quindi che il livello B2 sia accertato in altro modo, e che sia comprensivo di tutte le abilità. Si auspica, infine, che tale accertamento non sostituisca l'indispensabile valutazione di un livello di padronanza linguistica adeguato a quanto espressamente richiesto dalla normativa ministeriale per l' accesso ai corsi metodologici CLIL.

I coordinatori dei Gruppi di : Lingua INGLESE, Lingua FRANCESE, Lingua SPAGNOLA, Lingua TEDESCA

Con l’adesione delle Associazioni Scientifiche, Accademiche e Professionali seguenti:

ADILF (Associazione degli Insegnanti di Lingua Francese)

AIG Associazione Italiana Germanisti

AIA Associazione Italiana di Anglistica

AISPI Associazione ispanisti Italiani

DO.Ri.F Università - Centro di Documentazione e di Ricerca per la didattica del francese nell'Università  italiana.

LEND Lingua e nuova didattica

SUSLLF (Società Universitaria di Lingua e Letteratura Francese)

TESOL Italy (Teachers of English to Speakers of Other Languages)

Rappel à contribution: Colloque international SUSLLF - Macerata 22-23 settembre 2016

L'architecture du texte, l'architecture dans le texte

 

Appel pour la fête de la Lecture 2016

Chers Associés,

la fête de la lecture approche: Giornata nazionale per la promozione della lettura. Le gouvernement italien l’avait décrétée pour le 24 mars ou dates avoisinantes; dernièrement on l’a fait glisser jusqu’au mois d’avril. Souvent elle coïncidait avec la Semaine de la langue française.

Cette année elle est modulée suivant les différentes régions: elle converge parfois dans la Campagna di promozione del libro e della lettura.

Nous vous rappelons l’initiative SUSLLF, dont le but est de promouvoir la lecture et le français, la lecture en français chez nos étudiants, et d’impliquer nos Membres d’honneur dans cet événement.

D’après la proposition SUSLLF (Assemblées générales du 16.11.2012 et du 20.09.2013) trois universités italiennes (départements, laboratoires, centres de recherche) pourraient inviter un de nos Membres d’honneur – un par université – et lui confier l’organisation de la Journée. L’implication des étudiants est incontournable; les textes lus à haute voix doivent être en français. Chaque Membre d’honneur SUSLLF est le «metteur en scène» de la journée et l’organise à sa guise (choix des textes de la part des étudiants, promenades de lecture, implication d’autres disciplines etc.). L’accord, l’invitation de la part de nos collègues de Langue, de Littératures françaises et francophones est nécessaire, pour l’organisation des salles et des heures.

Pour la SUSLLF il s’agit aussi d’une occasion pour rencontrer ses Membres d’honneur, au cœur d’une initiative qui place les étudiants sur le devant de la scène.

Côté administration, la SUSLLF offre comme support le remboursement des frais de voyage et de séjour de l’invité jusqu’à cinq cents euros, pour chacune des trois universités, ou départements, ou centres de recherche.  Seront prises en charge par la SUSLLF les trois premières propositions – résultat d’un accord préalable Membre d’honneur - Université d’accueil – qui parviendront au Professeur Patrizia Oppici patrizia.oppici@unimc.it jusqu’au 31 mars 2016.

La réalisation de la fête de la lecture pourra avoir lieu jusqu’au 30 avril 2016.

Au fur et à mesure de la réception les propositions seront annoncées sur le site SUSLLF.

Et que la fête de la lecture commence!

Le Bureau SUSLLF

IN VISTA DI RIDEFINIZIONE DELLE DECLARATORIE L-LIN/03 E L-LIN/04

Da alcune settimane i rappresentanti dell'Area 10 CUN ci invitano a rivedere le declaratorie di nostra pertinenza in vista di lavori di ridefinizione delle medesime.
In allegato il Direttivo presenta ridefinizione delle Declaratorie di L-LIN/03 e L-LIN/04, in accordo con il Seminario di Filologia francese e con il DORIF.
I Soci che desiderassero proporre ulteriori modifiche (sia in porre che in levare) sono pregati di farlo entro il prossimo 8 febbraio c.a.contattando mariagrazia.margarito@unito.it, affinché al più presto il documento sia inoltrato al CUN.
 
Si ringrazia per la collaborazione.

Revisione delle riviste: informazioni

Da parte del Direttivo SUSLLF

Riguardo agli elenchi riviste di fascia A di recente pubblicazione nel sito ANVUR, è giunta informazione da parte del Gruppo di Lavoro che tali elenchi recepiscono la situazione precedente, aggiornata con le valutazioni delle richieste di inclusione presentate nel 2013-14 dai direttori di alcune riviste prevalentemente italiane e con alcune esclusioni per difetto di titoli, effettuate
direttamente dalla struttura dell'ANVUR. Ancora non sono incluse in tale elenco le riviste straniere da inserire in fascia A e ancora non è iniziata la revisione generale delle riviste italiane.
Questo lavoro di revisione occuperà verosimilmente gran parte del 2016. Vi è dunque tempo per due tipi di segnalazioni:

  • Chi ha pubblicato – in particolare giovani non strutturati all’Università – su riviste straniere che non compaiono attualmente né in fascia A né nella lista delle riviste scientifiche, perché di fatto non ancora rilevate dal Cineca, lo segnali, in vista delle future ASN;
  • Chi ha solidi argomenti per proporre l’inserimento di una rivista straniera in fascia A, lo segnali ugualmente, tenendo conto dei criteri generali enunciati dall’ANVUR, e tenendo conto altresì che ancora non si conoscono i criteri operativi con cui l’ANVUR chiederà al Gruppo di lavoro di procedere (una prima immissione in tempi brevissimi riguarderà solo riviste indicizzate nelle fasce più alte delle maggiori classificazioni internazionali).

Le segnalazioni motivate possono essere inviate ai seguenti componenti del Direttivo SUSLLF: mariagrazia.margarito@unito.it ; patrizia.oppici@unimc.it ; marisa.verna@unicatt.it
che le inoltreranno al Gruppo di Lavoro ANVUR, in particolare a Benedetta Papasogli, incaricata per il settore concorsuale 10/H1.

E’ dunque sospesa quest’anno la procedura di richiesta di upgrading da parte dei direttori di riviste. In ogni caso secondo il regolamento ANVUR le riviste escluse l’ultima volta dall’upgrading richiesto devono aspettare tre anni dall’ultima richiesta, prima di una nuova valutazione.

Guirlande de Noël 2015

NOËL 2015

LES VOEUX DU BUREAU SUSLLF

 

Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose, n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent; mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger, et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices, aussi bien que des plus grandes vertus; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s'ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent, et qui s'en éloignent.

René Descartes, Discours de la méthode, 1637, p. 75, Ed. Folio Essais

 

Eugénie trouva des charmes tout nouveaux dans l’aspect de ces choses, auparavant si ordinaires pour elle. Mille pensées confuses naissaient dans son âme, et y croissaient à mesure que croissaient au-dehors les rayons du soleil. Elle eut enfin ce mouvement de plaisir vague, inexplicable, qui enveloppe l’être moral, comme un nuage envelopperait l’être physique. Ses réflexions s’accordaient avec les détails de ce singulier paysage, et les harmonies de son cœur firent alliance avec les harmonies de la nature.

Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, Paris, Flammarion, 2000, p. 112

 

Toute lecture est traduction, passage de la vision formelle de l’univers à une façon particulière de le sentir ou de le percevoir, d’une représentation du monde-texte (en lettres écrites) à une autre (en lettres vues et entendues). Des études récentes ont montré que la partie de notre cerveau qui organise la réception du texte est aussi celle qui nous permet de discerner les formes et les distances. Autrement dit, le fait de lire, d’un point de vue physiologique, consiste à traduire les formes physiques de l’univers en représentations imaginaires et, en même temps, spatiales. Lire, c’est traduire matériellement la réalité du monde dans la réalité telle que nous la ressentons.

Alberto Manguel, La traduction comme lecture, "Le Monde diplomatique", mai 2009, p. 31

 

La liberté que j’ai cherchée si loin et avec si peu de succès, je l’ai découverte en écrivant ces pages. Ma vie vécue fut tout entière effort et contraintes, combats et conquêtes. Ma vie revécue pour en faire le récit a repris la légèreté des rêves.
De creature je suis devenu créateur.

Jean-Christophe Rufin, Le grand Coeur, Paris, Gallimard, 2012, p. 561

CONVEGNO INTERNAZIONALE SUSLLF - Macerata 22-23 settembre 2016 - APPEL

Colloque international SUSLLF

Université de Macerata, les 22 et 23 septembre 2016

L’architecture du texte, l’architecture dans le texte
(organisé par la SUSLLF et l'Université de Macerata)

Appel à contribution

 

Depuis toujours la littérature a largement puisé dans l’architecture pour nourrir son imaginaire métaphorique, l’évolution de ses formes ainsi que sa pensée critique. Les lieux circonscrits et spécifiques (seuils, fenêtres, salons, boudoirs, chambres privées, chambres d’hôtel,...), les objets architecturaux (demeures, châteaux, cathédrales, théâtres, labyrinthes,...), les espaces urbains architecturés (la ville, la place, les passages, les faubourgs, ...), les non-lieux de l’architecture contemporaine (hypermarchés, aéroports, aires d’autoroute, rocades, ....) sont autant de réseaux thématiques privilégiés des œuvres littéraires. Loin de constituer simplement des « motifs », ils fonctionnent à la fois comme un complexe modèle indiciel permettant d’élaborer un univers de référence, une jonction entre l’individu et le monde, une image matricielle – plastique, onirique, utopique, générative, métaphorique, allégorique – placée au cœur de l’horizon représentatif et poétique : ils réinventent les formes de l’espace représenté en même temps qu’ils favorisent le renouvellement des dispositifs de la narrativité romanesque.

En outre, au fil du temps l’histoire littéraire et la linguistique ont offert de nombreux et prodigieux exemples de l’utilisation de l’architecture par les écrivains dans l’ordre de la réflexion théorique et dans l’élaboration de leurs projets. La pyramide verticale de La Comédie humaine balzacienne, the house of fiction de Henry James, la cathédrale proustienne, le labyrinthe de Borges, l’immeuble de Georges Perec représentent des architectures imaginaires magistrales qui révèlent, simultanément, la constitution spatiale de l’œuvre, ses lois formelles, son rapport au réel, à la fiction, aux possibles de l’autoréflexivité. Par ailleurs, même la pensée de l’œuvre et son processus génétique relèvent bien souvent de la perspective architecturale, des principes et des pratiques de l’« édification » de monuments littéraires. C’est à travers une large gamme de correspondances,d’apparentements, de comparaisons, de métaphores, d’analogies structurelles que se déploie un véritable « lexique de la construction », qui traduit la complexité de l’inscription du discours architectural dans le texte de même que l’architecture des formes textuelles les plus différentes. En particulier, le rôle de la conception architecturale apparaît décisif dans la construction des grandes unités textuelles englobant plusieurs œuvres (cycles, séries, œuvres-monde, romans fleuve, ...), où l’agencement global des textes peut configurer des paradigmes multiples de liaison et d’organisation, leur visée unificatrice ou leur destructuration – tout en reflétant la place qu’occupe le processus d’invention et de vision dans le « projet » architectural-littéraire.

Le premier objectif du colloque est donc d’interroger ces relations plurielles de l’œuvre avec l’architecture, ces profondes complémentarités entre l’écriture, le savoir architectural et l’espace, qui permettent de poser des questions centrales à la littérature dans sa dimension formelle, symbolique et historique.

Pistes e et axes de recherche proposés :
- Les modes d’inscription du discours architectural dans le texte narratif et dans le texte poétique
- Lexiques et vocabulaires architecturaux dans les représentations des espaces romanesques
- Stratégies argumentatives et rhétoriques de la configuration de l’espace architecturé
- Métaphores architecturales de l’œuvre et grandes images matricielles
- Les paradigmes constructifs des « œuvres globales » (œuvres-monde, cycles)
- Desseins littéraires et desseins architecturaux : l’architecture du « projet » de l’œuvre
- Interférences entre espaces architecturés et nouveaux dispositifs narratifs
- Architectures visionnaires et formes littéraires
- Théories architecturales et poétiques du roman
- Nouvelles écritures de l’espace architecturé
- Différentes approches linguistiques au système de la langue, dans l'architecture des relations et des structures qui le parcourent, et telles qu'elles ont été décrites par les linguistes et leurs théories au fil du temps
- L'argumentation en tant qu'architecture discursive et textuelle: stratégies, outils et notions pour l'analyse théorique, usages textuels.Calendrier
- date limite d'envoi des propositions : 15 mars 2016
- acceptation des propositions : 15 avril 2016
- dates du colloque : 22-23 septembre 2016

Les propositions de communication (environ 2000 signes espaces compris) doivent être envoyées aux adresses suivantes:
patrizia.oppici@unimc.it
susi.pietri@unimc.it

Langues de communication : français, italien.

Comité scientifique
- Marie-Christine Jullion (Université de Milano)
- Patrizia Oppici (Université de Macerata)
- Paola Paissa (Université de Torino)
- Benedetta Papasogli (LUMSA)
- Susi Pietri (Université de Macerata)

Comité d'organisation
- Patrizia Oppici (Université de Macerata)
- Susi Pietri (Université de Macerata)
- Anna Isabella Squarzina (LUMSA)
- Silvia Vecchi (Université de Macerata)
- Rosaria Grottola (Université de Macerata)
- Manuela Verdenelli (Université de Macerata)